Plus du tiers des élèves des écoles primaires et secondaires des Prairies ont été la cible de commentaires sexuels non désirés, selon un sondage national mené par CBC News auprès de plus de 4000 jeunes Canadiens.

Seule une faible proportion de ces jeunes rapportent la violence qu’ils subissent et les étudiants manitobains sont les plus susceptibles de déclarer avoir été victimes de commentaires sexuels non désirés, d’après le sondage de Mission Research.

Cliquez-ici pour lire l’article en entier